• LAND ART

    LAND ART

  • 1

Quand, en 2004, je pose des "Sentinelles"  avec de jeunes Palestiniens puis ultérieurement avec des Israéliens et qu’ils écrivent à leurs bases le mot « paix » en Hébreu, Arabe et Anglais… Elles deviennent une démarche universelle pour la paix.

« Les Sentinelles de la Paix. Une pierre posée n’est pas jetée. »


La Direction de l’Université de Jenin en Cisjordanie me demande de créer une « Sentinelle de la paix » monumentale. Avec les moyens du bord, avec l’aide d’anciens élèves, sous une chaleur de plus de 40° mais porté par l’enthousiasme et la conscience que l’art peut être une formidable médiation universelle pour exprimer ce que l’Homme a de bon et de beau en lui, cette Sentinelle est érigée au sein de l’Université.
Je me souviendrai toujours de ces jeunes du « Croissant Rouge » (l’équivalent de la « Croix Rouge », qui m’ont offert une fleur devant ce monument. « Ce n’était rien » qu’un simple geste, « mais il a réchauffé les cœurs… »


En 2013, une Association éponyme poursuit cette démarche à travers le monde. www.sentinellesdelapaix.com

« Les Sentinelles de la paix » à Ouagadougou, Burkina Faso Novembre 2017.
Villa Yiri Suma, école primaire mixte et collège de filles Bélemtiissé

Suite à une conférence d’information sur la place de l’art dans notre société (250 personnes) et l’exposition « d’artistes pour la paix » Burkinabés et Français à la Villa Yiri Suma (organisé par Lazare Wangrawa), j’ai dirigé deux performances land art de pose de " Sentinelles" sur le lieu de l’exposition et au Collège.

Actions filmées par la Télévision Nationale du Burkina Faso. Avec une lettre d’encouragements du Président de la République Française.

« Sentinelles de la paix » au siège culturel de l’Unesco à Paris (75)
Avec l’aide d’Asilva Rogue, artiste internationalement connue, Nicole, et « Lafayette », membres du bureau des « Sentinelles de la paix », Camille Artichaud, clarinettiste professionnel, Gilles Charot, artiste spécialiste des équilibres de pierres, et la participation active de petits enfants de l’Unesco, nous avons posé des « Sentinelles » en musique…

« Sentinelles de la digue » Fronton (31)
Pour l’exposition des « Artistes pour la paix » Organisé par l’association « Les Sentinelles de la paix. Une pierre posée n’est pas jetée » Une poignée d’amis, le président du kayac club de Fronton (avec une barque) et Daniel Boisart, adjoint à la culture de la commune, m’ont aidé à installer ces « Sentinelles » sur la digue. Un grand merci à eux pour ce partage fabuleux !

« Jardin Sentinelles de la paix » à Lasseran (Gers)
Dans le cadre d’une action de l’association « Les Sentinelles de la paix, une pierre posée n’est pas jetée »
En partenariat avec « Mayors for peace » pour un projet avec Hiroshima et Nagasaki. En présence du maire Mr de la commune, de la Conseillère départementale et de Mme la représentante de Nagasaki.