« Ouragan-Totem » Communauté d’Agglomérations Royan Atlantique, Corme Ecluse (17)

Le réchauffement climatique n’épargne personne, nul lieu n’est à l’abri mais pour conjurer les prévisions catastrophiques, l’Homme peut entrer dans une démarche positive et responsable pour respecter son environnement.
Il est constaté que ce dérèglement climatique influe sur la quantité et l’importance de phénomènes météorologiques, y compris les ouragans, cyclones, tornades.
Un ouragan convertit la chaleur des océans en vents et en vagues, l’air chaud et humide s’élève au-dessus de la mer, un phénomène tourbillonnaire se crée.
C’est cette alliance de l’eau et du vent que je propose d’exprimer par la création d’un vortex. Symbole de la puissance colossale de ces éléments, il incite l’Homme a plus d’humilité et de respect face à la Nature.
Préservons ces patrimoines paysagers singuliers de » l’agglomération Royan Atlantique » comme ceux de toute la planète ! Nous n’en sommes que des habitants.

 

Léz’Arts en Adret « Sentier artistique » HAUTECOUR (73)

Le papillon participe à la pollinisation, il est, comme les abeilles, victime des modifications de notre environnement. En 20 ans, la moitié des papillons de prairie ont disparu d’Europe…
Il est aussi un indicateur de la biodiversité et cette sculpture est là pour inciter à sa préservation. Afin d’aider les recherches scientifiques en ce domaine, vous pouvez vous aussi participer au comptage des papillons !
Recherchez sur le net : « science participative au jardin ». Ce simple « battement d’aile »* pourrait avoir de belles conséquences ! Merci à vous !

Métaphore de « l’effet papillon ».
https://www.sciences-participatives-au-jardin.org

« Apollinien et dionysiaque » ou, organiser des enchevêtrements de branches !
Installées sur l’étang de Couronde, Génébrières (82), ces réalisations ont également été installées au « Salon Art Quercy » à Caussade (82).

3ème édition du Chemin des Arts'cades Castelnau Montratier LOT - 46
« Sortir du cadre » est le thème choisi pour cette 3ème édition, il laisse toutes les libertés aux artistes de dialoguer avec les lieux et les visiteurs : faire rêver, sourire, s'interroger.