Launstrof (57), "Le rêve bleu" (granit), site « Les menhirs de l’Europe » frontière Franco-Allemande.

Sur ce site : Une trentaine de sculptures d’artistes internationaux

«Fresques murales », Metz Nord. (57).

Avec la présence d’éducateurs spécialisés et la participation de jeunes de quartiers difficiles (Metz Nord), ces fresques ont remplacé durablement les graffitis des murs.

Hettange-Grande. (57), « Les Douze Pèlerins », (béton, pierres, acier inox, galets).

« Le Milataure », (outils métalliques récupérés et fer), Hettange-Grande. (57).

 

« Les Pierres du Temps », (petit granit, grès, Jaumont) Yutz. (57).

Les trois blocs de pierres sont transpercés d’un trou conique en forme d’étoile. En son centre on peut voir la seule étoile fixe dans notre ciel, l’étoile polaire.

Il s’agit de la plus imposante de mes sculptures : « Les Pierres du Temps » à Yutz. 45 tonnes, de trois pierres différentes, 7,50 m de haut et l’étoile polaire (la seule étoile fixe) en ligne de mire.

Cette commande pour le 3ième millénaire est constituée d’un « petit » granit de Belgique, d’un gré rose des Vosges et d’une pierre locale, de Jaumont dite pierre du soleil. Ces trois pierres sont percées d’un trou conique pentagonal qui vise l’étoile polaire. Sur leurs flancs, trois bandes (pierre polie), s’inclinent progressivement de l’horizontale vers l’angle de l’étoile polaire. Avec beaucoup de mesures, de précision et un peu de chance, l’alignement des pierres permet de voir au centre du « tunnel » pentagonal l’étoile polaire et ceci pour les siècles à venir…
« Les Pierres du Temps  sont placées devant « l’Amphy », salle de spectacles de Yutz, qui en a pris l’emblème.

"La plus grande oeuvre d'art de la galaxie " (admirateur anonyme)

« La pierre le bois et le feu », (pierre de Jaumont, chêne) Hettange-Grande. (57). Réalisé avec mon ami artiste Sylvain Divo, (travail en commun sur l’ensemble de l’œuvre).

« Source de vie », (pierre noire, acier inox) Fontaine à Hayange. (57).

Si un haut fourneau crache encore les scories de son four, les mines de fer d’Hayange sont fermées depuis un moment. Les kilomètres de galeries souterraines se gorgent de l’eau d’exhaure… Peut être ressurgit-elle en « Source de vie » au centre ville ?
Pour cette fontaine, l’eau est canalisée par une structure d’acier (haut fourneau oblige), elle traverse la terre mère (bloc de pierre aux signes secrets) pour jaillir et féconder l’œuf des espérances, de la couleur du minerai qui a fait la richesses de la région (mais la sidérurgie lorraine ne cesse de décliner).